Pour afficher cette page
merci de bien vouloir vous identifier

X Fermer

TROYES

Apothicairerie de l’Hôtel-Dieu le-Comte



Présentation de l'Hôtel-Dieu le Comte

Cet H^tel-Dieu fut ainsi nommé après le décès d’Henri 1er le libéral, Comte de Champagne qui en avait été le fondateur en 1157. De nombreux dons de particuliers, un impôt municipal, le produit de quêtes, le revenu de diverses propriétés et manufactures, le zèle des administrateurs, assurèrent, au cours des siècles le maintien et le développement de cette institution qui bénéficia, dès 1285, de la protection spéciale des Rois de France.

C’est au XVIème siècle que l’Hôtel-Dieu s’attacha les services de « barbiers-chirurgiens » qui opéraient sous la direction des médecins. Ce n’est qu’en 1765 que s’ouvrit à Troyes une école de chirurgie. Les opérations bénignes s’effectuaient en salle commune. Un véritable service de chirurgie ne fut établi à l’Hôtel-Dieu qu’en 1895.

A la fin du XVIIème siècle les bâtiments de l’hôpital menaçaient ruine et c’est  en 1697 que fut décidée une reconstruction complète de l’édifice. En 1701 furent entreprises les fondations du pavillon qui allaient recevoir l’apothicairerie.

L'Apothicairerie

Elle ne fut achevée qu’en 1725 et a pu être conservée jusqu’à nos jours telle qu’elle se présentait à l’époque de son installation. Elle est ouverte au public depuis 1976. Elle est composée de deux pièces principales : l’apothicairerie proprement dite, vaste pièce carrée de huit mètres de côté et haute de plafond (5 mètres) et une seconde pièce qui servait de laboratoire avec de très belles voûtes en pierre. Les boiseries Louis XIV en chêne présentes dans la première pièce proviennent d’une première installation dans l’Hôtel Dieu. On remarquera une monumentale échelle permettant d’accéder aux rayonnages supérieurs. Cette apothicairerie est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1964.

La deuxième pièce contient la collection de faïences pharmaceutiques, issues de grands centres européens, léguée par Jean-Marie Denis. Des objets d’art et des reliquaires qui proviennent de la Chapelle sont également présents dans cette salle. 

La pièce est tapissée de 320 silènes (boîtes d’apothicaire) cylindriques ou rectangulaires en bois peint où étaient conservés les produits pharmaceutiques bruts. Ce sont de véritables objets d’art pour lesquels l’artisan a donné libre cours à son inspiration dans l’esprit humoristique du XVIIIe siècle. 

Objets remarquables 

La principale curiosité de cette apothicairerie est de posséder 319 boîtes en bois réparties sur les six rayonnages supérieurs. Ces boîtes sont classées aux Monuments Historiques depuis 1958.  261 boîtes parallélépipédiques ou silènes sont peintes de couleurs vives avec un cartouche annonçant le produit contenu. La particularité de ces cartouches est qu’ils sont la reproduction en couleurs des planches issues de l’ « HISTOIRE GENERALE DES DROGUES » de Pierre Pomet éditée en 1695. Les 58 autres boîtes datant du XVIème siècle sont cylindriques et ont été repeintes au goût du XVIIIème siècle pour figurer dans cette apothicairerie refaite en 1720. Un récente restauration a rendu à ces boîtes leur splendeur première.

A peu près 240 pièces de faïence pour la plupart du XVIIIème siècle ornent les étagères . On peut admirer de nombreux pots canons, des albarellis (dont un albarello hispano mauresque du XVIème siècle), des piluliers, des bouteilles, des chevrettes et en particulier deux rares chevrettes de Nevers du XVIIème siècle au décor dit « à la bougie ».

Deux importants pots balustres couverts illustrant la légende de Notre Dame de Liesse (diocèse de Soissons), deux grands mortiers des XVIème et XVIIème siècles, ainsi que de la vaisselle d’étain viennent enrichir les collections présentées. N’oublions pas la magnifique fontaine à Thériaque en étain de forme octogonale qui vient garnir le centre de l’un des murs de l’apothicairerie

Galerie photos



Nous trouver

TROYES
Quai des Comtes de Champagne
10000 - TROYES

Tél : 0325809897

Email : musart@ville-troyes.fr

: http://www.tourisme-troyes.com/decouvrir/pour-les-amateurs-de-musees/apothicairerie-de-lhotel-dieu-le-comte-xviiie




Informations pratiques

Prix :

Tarif  : 2 €
Gratuit pour les jeunes de moins de 18 ans
et les étudiants de moins de 25 ans
(sur présentation de la carte)
Gratuit le 1er dimanche du mois


Horaires :

De mai à septembre :
Mercredi : 14h - 19h
Jeudi et vendredi : 10h - 13h et 14h - 19h
Samedi et dimanche : 11h - 13h et 14h - 19h   fermé les lundis et mardis

 

D'octobre à avril :
Vendredi : 10h - 12h et 14h - 17h
Samedi et dimanche : 10h -12h et 14h -17h fermé les lundis et mardis

Egalement fermé les jours des fêtes légales
(1er janvier, 1er mai, 1er novembre,
11 novembre et 25 décembre)